ANUMME : Nous sommes reçus à la mairie de Lyon 

ANUMME : Nous sommes reçus à la mairie de Lyon 

Allison Imbert et moi-même avons été accueillis par Mr Jean Yves Sécheresse (5 ème Adjoint au Maire,   Délégation Sécurité, salubrité et tranquillité publique et Déplacements). Il était accompagné de Mr Norbert Keller-Mayaud, ( Directeur des déplacements urbains), ainsi que de son assistante.

Nous sommes venus présenter l’ANUMME et échanger autour de la Mobilité Urbaine à Lyon.

Mr Sécheresse a rapidement exprimé sa bienveillance à l’égard des possesseurs d’EDPM. Il considère que nous représentons les bons côtés de la mobilité urbaine face aux débordements du Free Floating. Selon lui le gouvernement et les opérateurs n’ont pas su s’organiser pour créer des règles acceptables sur ces usages. La ville de Lyon est donc dans l’attente de règles claires, pour faire appliquer la loi, mais pas seulement.

Il envisage ainsi de faire brider les EDPM de free-floating à 4 km/h dans les zones piétonnes, à 10 km/h dans des zones restreintes et à 25 km/h sur des tronçons plus roulants. Bien entendu, ces limitations seraient comportementales pour les possesseurs d’engins (NDLR: comprendre que les propriétaires d’EDPM devront adapter leur vitesse eux-mêmes).

Il aurait souhaité que les EDPM aient été homologués avant d’envahir nos rues, de plus, la question du recyclage aurait dû être, selon lui, clarifiée dès le départ.

Pour favoriser le stationnement de ces engins, plusieurs centaines de places de parking situées aux abords d’intersections seront prochainement dédiées à l’accueil des engins de location ainsi que des vélos, améliorant ainsi la visibilité de l’intersection elle-même. Si un usager venait à stationner son engin en dehors des zones autorisées, Mr Sécheresse souhaiterait dans ce cas obliger les opérateurs de “Free-Floating” (opérateurs de location en libre service sans bornes) à continuer de prélever l’usager, tant que l’engin ne retrouve pas une place prévue à cet effet.

 

Allison Imbert, Secrétaire adjointe de l’ANUMME, a évoqué les difficultés à emprunter  les transports en commun avec nos engins (pliés ou pas). En effet, ces derniers ne sont pas autorisés dans l’agglomération lyonnaise. Les vélos, eux, sont pourtant autorisés dans le funiculaire par exemple, ce qui nous semble inégal vis-à-vis des EDPM. Mr l’adjoint au maire s’est montré ouvert et volontaire, il a aussi proposé d’en faire part au SYTRAL (institution en charge de ces aspects à Lyon), afin que les agents de contrôle se montrent tolérants envers les propriétaires (NB : les trottinettes de location seront en revanche toujours interdites).

Nous avons insisté sur les aspects bénéfiques des EDPM, en terme d’efficience, de bruit, de compacité, Cela fut inutile, Mr Sécheresse était déjà convaincu de nos bienfaits avant de nous rencontrer, ce qui en soi est un point très positif !

Nous avons également fait part de la réalité de nos usages autour du hors agglomération et de l’étroitesse de certaines pistes cyclables, et réclamé des pistes plus larges, doléance qu’il a déjà entendue du côté des associations cyclistes. Il se dit prêt à encourager nos modes de transports en nous accordant plus de place, mais les choses se feront progressivement.

Concernant l’usage des gyroroues, Mr Sécheresse a mentionné que ces engins ne seraient pas concernés par le prochain décret (donc ni autorisés/ni interdits). Leur statut et leur utilisation, n’est donc pas encore clarifiée à cet instant (NDRL: les gyroroues sont bien concernées par le décret). Il a évoqué une rencontre avec les Wheelers de Lyon et il s’est montré bienveillant à leur égard car, nous a t-il dit, ils semblent avoir une parfaite maîtrise de leurs engins avec visiblement de bons comportements.

L’adjoint au Maire a émis le souhait de nous revoir régulièrement et se dit prêt à nous entendre pour toute demande que nous pourrions formuler. Si des actions de sensibilisation devaient par exemple être organisées autour des EDPM, l’ANUMME serait à l’avenir sollicitée par la mairie pour y participer.

 

Nous ressortons confiants de cette réunion et rassurés de cette démarche juste et plutôt bienveillante à l’égard des usagers d’EDPM

Allison IMBERT & Frédéric ROUSSANGE, respectivement Secrétaire Adjointe et Secrétaire de l’association ANUMME

N'oubliez pas de soutenir l'ANUMME en adhérant !

Frederic Roussange

Secrétaire de l'Anumme - Informaticien Sécurité et Infrastructure

2 pensées sur “ANUMME : Nous sommes reçus à la mairie de Lyon 

  • 11/10/2019 à 0:00
    Permalink

    Bravo pour ce compte-rendu d’une visite constructive. Je n’ai pas bien compris pour les gyroroues, elle ne feraient pas parti du décret et resteraient donc dans le désert juridique actuel???….. Peut-être ai-je mal interprété le texte?

    Répondre
    • 13/10/2019 à 22:04
      Permalink

      Bonjour, Elles font bien partie du décret mais par méconnaissance le député nous a indiqué le contraire. En tout cas l’essentiel est que le décret intègre bien les Gyroroues.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *