Lettre ouverte aux médias

Lettre ouverte aux médias

Nous ne pouvons que nous étonner de voir que l’essentiel des reportages réalisés sur les trottinettes électriques et les autres EDPM sont uniquement axés sur les excès de certains irresponsables. Nous soutenons la liberté éditoriale et d’information, mais nous ne pouvons que critiquer certains reportages qui visent à faire de l’audience en ne se focalisant que sur des cas extrêmes sans mise en perspective. Nous vous demandons de ne pas rechercher le sensationnalisme, mais d’aborder objectivement un phénomène dans ses multiples dimensions. En très grande majorité les utilisateurs des EDPM respectent les obligations légales de circulation et utilisent leurs engins pour aller au travail ou bien se promener le week-end. Une grande partie des utilisateurs propriétaires roule casqué, ganté et assuré, au-delà des obligations légales, ce qui traduit de leur part une attitude responsable et respectueuse.

Les EDPM se sont considérablement développés au cours des 3 dernières années, avec plus de 800.000 trottinettes électriques, 37.000 e-skates et 13.000 gyroroues vendus en France. Il serait juste que vous évoquiez et encouragiez les vertus des EDPM qui évoluent en silence en contribuant à une meilleure qualité de l’air et pas seulement les travers de certains. Un utilisateur de micromobilité électrique peut économiser plusieurs centaines de litres d’essence par an par rapport à l’utilisation d’un véhicule à moteur thermique et n’émettre quasiment aucune particule fine lors de ses déplacements. Ne faudrait-il pas encourager les opportunités de changements ? Parler en faveur de la mutation des modes de déplacement? 

Avec l’épidémie de COVID, nombreux sont les usagers qui ont délaissé leur moyen de transport habituel pour se reporter sur des modes de déplacement individuel, vélos, VAE et EPDM. Nous sommes bien au-delà de quelques dizaines de personnes qui souhaitent avoir des sensations fortes. Ce serait comme si l’on réduisait la circulation automobile aux seuls individus faisant des courses sauvages. La communauté des utilisateurs d’EDPM en vient à fortement se méfier des journalistes qui sont perçus comme voulant les piéger et les enfermer dans le rôle de délinquants de la route. De nombreux retours de la communauté vont malheureusement en ce sens. Trop souvent également, les brèves rapportant des accidents entre un véhicule lourd et un EDPM, incriminent l’utilisateur d’EDPM, avant de rappeler que les conducteurs de véhicules lourds doivent prêter attention aux moyens de transport plus légers et que les EDPM sont légitimes pour rouler sur la chaussée.

De nombreux points nécessiteraient des investigations tels que l’état déplorable des pistes cyclables quand elles existent, les conflits avec certains automobilistes qui ont oublié les règles du partage de la route, l’incurie des pouvoirs publics qui ne mettent pas en place les conditions de circulation sécurisées nécessaires aux mobilités douces et enfin les incohérences de la loi sur les EDPM qui créent des conditions de partage difficiles entre les vélos et les EDPM, car les règles de circulation sont sensiblement différentes entre ces deux modes de mobilité douce, le traçage d’une piste cyclable en bord de chaussée ou sur un trottoir qui ne règle pas les problèmes, mais en crée d’autres… 

En conséquence et en tant qu’association des utilisateurs d’EDPM (trottinettes, gyroroues, e-skates et gyropodes), nous appelons les médias à mieux prendre en compte les bénéfices des EDPM pour la qualité de vie.  Nous appelons les médias à traiter ces modes de déplacement nouveaux non comme des gadgets ludiques ou des sources potentielles de risques, mais véritablement comme des modes de transport utiles, efficaces, silencieux et économes.

Soyez justes et soyons responsables pour évoluer ensemble dans un monde meilleur.

L’Association Nationale des Utilisateurs de Micro-Mobilités Électriques (ANUMME), Les E-riders Angers, Les Wheelers Sarthois, les Kids Wheelers Gironde, Les Wheelers d’Alsace et Lo GUEPE, la Réunion.

au

N'oubliez pas de soutenir l'ANUMME en adhérant !

Philip Roche

Président de l'ANUMME Habite dans les Bouches-du-Rhône Trotteur et bientôt également wheeler!