Pourquoi choisir un engin de qualité ?

En cette période de fin d’année, nous voyons de plus en plus de prix cassés sur les EDPM. Trottinettes, monoroues, skates électriques, tout y passe.

Ces offres sont alléchantes, mais nous vous conseillons de faire TRÈS attention au modèle que vous allez choisir pour vous faire plaisir ou à mettre sous le sapin. En effet, ces engins sont souvent de mauvais investissements.

PS : nous ne citerons pas de marques ici (à part une), mais vous retrouverez assez facilement les marques connues sur des plateformes de comparaison.

 

Fiabilité du vendeur

Quand c’est trop beau, c’est souvent une arnaque. Une arnaque a éclaté au grand jour récemment, et de nombreux acheteurs luttent encore pour récupérer leur argent.

Certaines personnes peu recommandables ont eu la “bonne” idée de créer de nombreux sites web pour vendre des engins à des prix défiant toute concurrence. Le résultat : aucune livraison, des articles ne correspondant pas à la description, ou des contrefaçons.

Bref, n’hésitez pas à consulter les avis (google, trustpilot…) sur les revendeurs avant d’acheter. Ça vaut pour les achats en ligne comme pour les boutiques physiques.

 

Fiabilité du produit

Un produit doit être conçu correctement pour que sa fiabilité soit correcte. De nombreux modèles bas de gamme sont conçus sur la base d’assemblage de pièces de différents fournisseurs, sans réelle étude de conception globale. On se retrouve alors assez rapidement avec des fragilités mécaniques, électriques ou électroniques. Ce manque de fiabilité peut jouer sur l’aspect sécurité, et n’oublions pas que nos EDPM sont faits pour nous déplacer à des vitesses de 25 km/h (ou plus sur terrain privé).

Les modèles bas de gamme ne sont souvent pas étanches du tout. C’est déjà difficile de trouver des modèles moyens/hauts de gamme correctement étanchéifiés, alors on vous laisse imaginer le résultat du très bas de gamme.

Si vous achetez votre engin pour des trajets domicile-travail, il est toujours embêtant de devoir renvoyer votre engin en SAV et reprendre votre ancien moyen de transport. Pensez-y.

 

Batterie

La batterie est un élément essentiel de votre engin. Elle est constituée, dans la majorité des cas, de cellules lithium (éviter les batteries au plomb, le rapport poids/capacité n’est pas intéressant aujourd’hui).

C’est un des éléments le plus cher de l’engin. Donc, de grosses économies à faire pour le fabricant.

De bonnes cellules lithium, ça coûte cher. Vous aurez donc des cellules de basse/moyenne qualité… et l’assemblage qui va avec.

Qu’est-ce que ça change ? Tout.

Les cellules de mauvaise qualité peuvent rapidement se détériorer et faire effondrer l’autonomie de votre engin. Vous pourrez donc aller encore moins loin (sachant déjà que l’autonomie annoncée dans la fiche commerciale n’est quasi jamais respectée).

Autre problème, les cellules sont assemblées en utilisant souvent des languettes métalliques qui sont soudées pour relier les cellules entre elles. Si les soudures sont mal faites, elles cassent rapidement, et vous perdez d’un coup 10, 20, 30% de votre autonomie.

Pour le confort sans restriction de vitesse en fin de batterie. Il est préférable de choisir une autonomie de l’ordre de 30 voir 40% d’autonomie au dessus du besoin.

 

Sécurité

La sécurité se joue à plusieurs niveaux : la conception et les normes.

La conception et la fiabilité jouent un rôle essentiel dans votre sécurité. Les utilisateurs sont nombreux à nous rapporter des problèmes de casse mécanique sur les modèles bas de gamme, en particulier sur les trottinettes (attention, on ne dit pas que les modèles moyen/haut de gamme sont exempts de défauts non plus). Une casse mécanique à 25 km/h, ça finit mal, et ça fait très mal.

Les normes… En attendant la norme européenne EN17128 qui permettra de faire passer des tests à nos EDPM et de garantir un minimum de sécurité, les fabricants se contentent de respecter les normes électriques CE. Enfin ça, c’est pour les fabricants sérieux. Pour les autres, vous aurez droit à un faux logo CE (Chine Export). Quelle incidence ? Et bien les batteries lithium ont un tout petit inconvénient … elles prennent feu si elles ne sont pas chargées correctement ou physiquement endommagées. Toujours dommage de faire partir en fumée son appartement ou son garage…

 

Conseil et service après-vente

Le conseil et le service après-vente ont un prix.

Certaines enseignes vendent nos engins de la même façon qu’un grille pain : aucune question possible, aucun conseil, dans le panier, et on est content… ou pas.

Le besoin de l’utilisateur nécessite souvent une analyse pour bien être orienté. Lire un test sur internet, c’est bien, mais ça ne remplacera jamais un essai. Et ça, seules les boutiques physiques peuvent vous permettre ces essais en conditions réelles.

Mais là où la proximité d’une boutique devient importante, c’est quand les ennuis arrivent. Si au moindre petit problème, vous devez renvoyer votre engin par La Poste, ça devient vite compliqué lors d’un achat effectué à distance sur internet.

Certaines enseignes française rechigneront peut-être à appliquer la garantie (même si elles en ont l’obligation légale), mais dites-vous bien que pour un modèle très bas de gamme, il sera quasi impossible de trouver les pièces pour la réparer car la marque n’existe peut-être déjà plus, ou ils ont écoulé les stocks de pièces et sont déjà passés à la production d’un autre modèle.

Bref, choisir un modèle dans une BONNE boutique physique spécialisée (on vous conseille de bien analyser les avis sur la boutique car toutes ne se valent pas), avec des conseils et des essais, sera souvent préférable si vous en avez la possibilité.

Enfin, pour bien effectuer votre choix, il existe de nombreuses communautés sur les réseaux sociaux (des groupes Facebook – 1, 2, 3 -, Telegram, forums) qui vont vous permettre de constater les retours utilisateurs, quels sont les modèles les plus adaptés, et même vous orienter vers un revendeur de qualité proche de chez vous.

Si vous êtes tenté par un achat direct en Chine, sachez que vous devrez peut-être payer la TVA lors de la réception du colis, que le délai d’envoi/réception est très aléatoire (le transport des engins avec une grosse batterie lithium est interdit par avion, le transport sera donc par bateau ou train) et que le SAV sera quasi inexistant pour les gros problèmes. Certains vendeurs sont assez conciliants pour envoyer des petites pièces pour réparer vous même, mais ça s’arrête la. Nous déconseillons donc ce type d’achat.

 

Écologie

Les engins bas de gamme ne sont souvent pas réparables par manque de stabilité des fournisseurs et par l’absence de pièces de rechange. Si, comme nombre d’entre nous, vous achetez aussi votre engin dans une démarche écologique pour vous éviter d’utiliser vos gros véhicules thermiques, c’est une mauvaise direction que d’acheter un matériel bas de gamme qui finira à la poubelle d’ici quelques mois.

 

Nos conseils
  • Méfiez-vous des offres trop alléchantes
  • Une trottinette, une monoroue ou un skate à moins de 300€ sont clairement dans le BAS de gamme (à l’exception de Xiaomi qui a réussi à sortir une trottinette la M365 correcte à 300€).
  • Renseignez-vous sur la marque et le modèle (depuis combien de temps la marque existe-t-elle, le modèle est-il fiable, y a-t-il une communauté d’utilisateurs sur Facebook par exemple…)
  • Trouvez des avis d’utilisateurs sur le produit
  • Essayez le modèle si vous le pouvez
  • Achetez plutôt dans une boutique ou un revendeur reconnu qui pourra vous conseiller et réaliser le SAV lui-même.

N'oubliez pas de soutenir l'ANUMME en adhérant !

François Deslandes

Architecte système d'information / Habite à Paris / La trot est mon moyen de locomotion principal / Président de l'ANUMME