Made in France

Et oui, la France ne produit pas que du fromage ou du vin, elle fait aussi des EDPM !

Derrière le terme “Made In France” peut se cacher beaucoup de choses, certains ne font que la conception en France, d’autres vont beaucoup plus loin et réalisent presque tout en France. L’expression a été normalisée par le Ministère de l’économie et tous ne peuvent pas la revendiquer (source : https://www.economie.gouv.fr/cedef/fabrique-en-france ).

En dehors du fait de faire vivre des employés français et de soutenir un tissu économique et innovant local, cet aspect “Made In France” nous paraît intéressant pour prendre en considération certains besoins spécifiques français, assurer un meilleur SAV avec une bonne disponibilité des pièces, et surtout une meilleure fiabilité.

Nous vous proposons un petit tour d’horizon des différentes entreprises français et de quelques modèles emblématiques.

 

Trottinettes

Speedtrott

SpeedTrott est une marque créée en 2012 par un passionné de la mobilité électrique: Julien Naud. Elle rejoint alors le groupe Gyromax qui porte 3 autres marques d’EDPM. Leur but : développer tout un réseau de mobilité douce.

C’est d’abord seul que Julien lance un premier modèle de trottinette électrique : la SpeedTrott. Ce modèle est ensuite devenu la référence chez SpeedTrott en devenant la ST16 puis dernièrement la ST16-GX.

Depuis la création de SpeedTrott, c’est quinze modèles de trottinettes électriques qui ont vu le jour.

La marque SpeedTrott emploie à ce jour 13 salariés répartis dans divers services comme la technique (SAV et R&D), la comptabilité, le service commercial, la communication ainsi que la logistique et le sourcing.

C’est sans doute la société qui réalise actuellement le moins de “Made In France” dans notre panel, mais les choses changent. En effet, SpeedTrott passe par des fabricants chinois, cependant il envisage dans un avenir proche de rapatrier ses diverses productions en France ou en Europe pour pouvoir y faire l’assemblage qualitatif recherché ainsi qu’un développement plus accentué.

À ce jour, certaines pièces sont déjà fabriquées et conçues dans leurs ateliers, comme dernièrement le nouveau support d’amortisseur de direction proposé pour les RX.

Certaines pièces demandent de la précision et une qualité sans faille, et la marque SpeedTrott tient à ce que ces pièces soient sous le contrôle total du savoir-faire français.

Ils sont localisés à Miossens dans les Pyrénées Atlantiques (64) et une personne est localisée en Chine, au plus proche des fournisseurs pour assurer le suivi de la fabrication et le contrôle qualité.

SpeedTrott cherche à répondre à un maximum de besoins, elle a donc créé deux gammes de trottinettes électriques distinctes :

  • La gamme ST, gamme citadine idéale pour la légèreté, la facilité de transport, et les déplacements urbains. Depuis peu, cette gamme a été remplacée par la gamme GX qui présente les mêmes atouts avec en plus un indice de protection IP65 (avec des batteries dans des caissons), qui permet d’utiliser la trottinette électrique par tous les temps ;
  • La gamme RX, qui se veut davantage sportive, pour les trajets un peu plus longs ou plus cabossés, en outre pour les baroudeurs et les amoureux de la nature au design plus tranché et aux performances plus sportives encore que la précédente gamme RS.

Plus d’infos sur : https://www.speedtrott.com/

 

Airlab Industrie

Cette société conçoit et produit la trottinette Lab’elle Véloce. Elle se situe dans le Gard et emploie 5 personnes.

Avec son moteur de 500 W, sa batterie 36 V Panasonic, son deck en bois, cette trottinette a une particularité, elle est équipée d’un panneau solaire capable de recharger la batterie jusqu’à 10% de sa charge par jour d’exposition au soleil.

Pour cette Lab’Elle Veloce, 55 % de la valeur ajoutée est réalisée en France : les études de conception et d’industrialisation, ainsi que le montage sont réalisés en France. Pour la production, c’est éclaté entre la France, l’Italie et la Chine en fonction des pièces.

Le châssis n’a pas pu être fabriqué en France, il a été sous-traité en Asie car la compétence industrielle pour réaliser un châssis trapézoïdal n’existe plus en France.

Ils ont pu fiabiliser la fabrication des batteries en France en s’appuyant sur la société EMI, qui assemble ses batteries à Brassac dans le Cantal. La carte électronique (BMS) est produite en France et les cellules sont achetées à un fournisseur japonais.

De nombreuses petites pièces techniques de liaison des lanières et du hêtre sont usinées chez un sous-traitant basé à Valence ainsi que les connectiques électriques et visseries qui sont françaises.

Le bois du plateau de la Lab’Elle provient de forêts de hêtre dans les Vosges.

Le cuir italien est fabriqué par un ESAT (établissement et service d’aide par le travail) à Béziers. Les poignées de la Lab’Elle sont également en cuir.

Le service après-vente est réalisé à Nîmes ou auprès du revendeur si la trottinette a été achetée en magasin.

La société dispose de son propre atelier de réparation en cas de panne.

À l’automne, un nouveau modèle de trottinette électrique à 3 roues (2 roues à l’arrière) devrait être produit et assurer une meilleure stabilité. Elle devrait pouvoir combler le besoin des entreprises (B2B) et des particuliers.

Plus d’infos sur : https://airlab-industrie.com/fr/

 

TROTTIX

Une autre trottinette française nous vient de chez TROTTIX. Elle se décline avec la gamme TX : pour les particuliers TXi, TX1, TXS et pour les pro, TXE et TXR.

La société est localisée à Roquefort-la-Bédoule (13). Elle emploie 3 à 4 personnes et occupe 12 à 15 personnes chez des prestataires français.

TROTTIX a fait le choix d’une distribution par Internet exclusivement, mais cela est en train de changer car la demande augmente. Elle est maintenant exposée et vendue par les magasins Cyclopolitain sur Paris (97 rue Lamarck Paris 18 ème et prochainement au 41 boulevard Ney Paris 18 ème)

Les TXE et TXR intéressent beaucoup les professionnels (sociétés privées ou administration publique) grâce à sa robustesse et sa fiabilité.

Pour se différencier de tous les fabricants asiatiques, elle mise sur la qualité.

Quelques exemples :

  • le système de frein à disque mécanique TRP à double pistons avec un système de réglage simplifié pour la TX1 et TXS ;
  • des poignées repliables et verrouillables ;
  • des pièces notamment en aluminium aéronautique 7075T6 taillées dans la masse et une visserie en inox ;
  • un couple moteur / contrôleur, certes fabriqué en Chine, mais qui a été testé  et validé par le fournisseur pour éviter des déboires bien connus de certains utilisateurs ;
  • des phares homologués cycles ;
  • et un vrai bridage à 25 km/h, même en descente.

Concernant la fabrication, 70 % des pièces sont faites en France. L’ensemble des pièces mécaniques et plastiques, dont le châssis, le guidon, la potence, la fourche, la jante avant, les disques et câble de freins, tout cela est réalisé en France.

Les éléments principaux qui restent fabriqués en Chine concernent l’électronique : afficheur LCD, contrôleur et batterie. Mais la société est en discussion pour faire réaliser ses batteries en France.

Le modèle est testé par un laboratoire français. Les tests sont nombreux car ils visent à satisfaire la future norme EN 17128 : résistance mécanique, électrique, électronique, compatibilité électromagnétique, étanchéité (certifiée IP54), freinage, tout y passe.

Chaque machine est assemblée dans l’atelier des Bouches-du-Rhône, puis testé sur route avant d’être expédiée.

Parmi les nouveautés à venir :

  • une trottinette 3 roues, avec 2 roues avant et un véritable système triangulé et amorti pour la direction, tout en gardant l’aspect pliage et transportabilité ;
  • une trottinette 10 pouces avec batterie qui permettra beaucoup plus de couple et d’autonomie ;
  • un kit suspension arrière pour la gamme TX ;
  • la remorque pour le transport de charge pour les professionnels ;
  • et de nouveaux coloris pour la rentrée.

Plus d’infos sur : https://www.trottix.com/

 

Smolt & co

Smolt & Co est localisée proche de Toulouse. Elle emploie 3 personnes dont 2 salariés, et s’agrandira prochainement avec 2 nouvelles personnes en septembre !

Il commercialise actuellement une trottinette, la Z1000, modèle avec un “kit V2” qui permet de la rendre étanche. Cette Z1000 a été co-développée avec un fabricant chinois et reste fabriquée en Chine. Mais ça, c’était jusqu’à maintenant !

Dans le but d’améliorer le service et la qualité, Smot & Co a  fait le choix de rapatrier une partie de son processus de fabrication en France.

Deux nouveaux modèles vont apparaître prochainement : la X400 et la X600.

Ce seront des trottinettes avec des roues de 8 pouces, des moteurs de respectivement 400 et 600 W, des batteries allant de 36 V 10.4 Ah à 48 V 13 Ah. Tous les modèles sont étanches, important quand on connaît la montagne de problèmes liés à l’eau sur nos engins.

Au passage, toute la visserie est en Inox.

Autre nouveauté à venir pour la fin de l’année, une nouvelle version de la Z1000 qui aura des contrôleurs et moteurs développés et produits en France !

Les contrôleurs proposeront un vrai bridage en vitesse (à 25 km/h comme l’impose la loi) et non un bridage en puissance comme on rencontre sur de nombreux modèles. Elles seront bien sûr débridables pour un usage sur terrain privé.

Des tests de conformité électronique, électrique et étanchéité sont réalisés en France aussi.

Pour ses nouveaux modèles, Smolt & Co fait le choix de resserrer ses canaux de distributions pour assurer un suivi par des professionnels connaissant bien le domaine et qui seront capables de dépanner rapidement les utilisateurs en cas de problèmes.

Plus d’infos sur : https://www.smoltandco.com/

 

Globe3T

La société Globe3T, qui comprend actuellement une équipe de 4 personnes, a été crée en 2010 en se spécialisant sur le créneau inédit des trottinettes tout terrain. Elle est actuellement basé à Maclas (département de la Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes). La société conçoit, assemble et règle leurs différents modèles dans leurs locaux. Les modèles électriques ont des batteries made in France utilisant des cellules Lithium Samsung. Le rayonnage des moteurs de roues est fait dans la Loire. Les cadres et composants VTT proviennent de Taiwan. Les sacs à dos pour batterie sont spécifiquement conçus par V8 équipement, un fabricant français.

La clientèle visée est essentiellement les professionnels du loisir, mais une demande croissante existe de la part de particuliers.

La Sherpa Evo 2010 de Globe3T

Globe3T a commencé en commercialisant la Sherpa Evo, une machine robuste au cadre en acier et combinant des composants de VTT et de cyclomoteurs. La Sherpa Evo d’origine n’est pas encore pourvue d’un moteur électrique et vise la descente.

Pour prendre en compte les données techniques des remontées mécaniques et la demande pour des engins plus léger, le modèle évolue en utilisant un cadre aluminium et initie la gamme EVO à compter de 2012 qui se décline en différents modèles selon les besoins (descente hiver, mushing, junior…).

Les premiers modèles électriques arrivent en 2015 sur la base EVO avec un moteur sur la roue arrière et batterie portée sur le dos et de l’E-Wild orienté VTC.

En 2018, après 2 années de conception, arrive l’E-Onride qui abandonne la contrainte de la batterie portée et s’adapte aux nouvelles demandes du marché. Il s’agit d’un EPDM cross over, véhicule urbain et extra urbain. Elle est suivie en 2019 par la S-Onride qui a un cadre entièrement suspendu et est particulièrement adaptée au tout terrain.

L’E-Onride 2018, un EPDM Cross Over, autonomie de 30 à 50km.

Actuellement la gamme électrique de Globe3T se décline en 10 modèles avec la gamme EVO (batterie portée ou fixée sur cadre) qui comprend 7 modèles, dont 2 modèles junior et la Gamme Onride à batterie intégrée qui comprend 3 modèles.

On peut citer notamment l’EVO-Team qui a un moteur de 500 W avec batteries de fabrication française de 48 v et 17,5, 20 ou 23,4 Ah, des roues de 26 et 24 pouces, un cadre aluminium entièrement suspendu pour un poids de 15 kg (hors batterie).

Dans la gamme à batterie intégrée, on peut citer la FS Onride qui intègre un moteur Brushless de 750 W, une batterie dans un compartiment étanche de 48 V 17,4 Ah ou 21 Ah. La FS OnRide est conçue et adaptée au tout terrain avec un cadre aluminium entièrement suspendu, des roues de 24 pouces et des freins à disque de 180 mm. Le tout pour un poids de 25 kg avec batterie.

La FS-Onride

Tous les modèles suivent la législation EPDM actuellement en vigueur et sont bridés à 25 km/h.

Plus d’infos sur : https://globe3t.com/

 

Wheels

La gyroroue est une invention française, Janick et Marc Simeray en novembre 2006 déposent ainsi, aux États-Unis, le premier brevet d’une gyroroue électrique.

C’est également aux États-Unis que Shane Chen fonde sa société Inventist et développe son monocycle lancé sous la marque Solowheel présenté au Bike Expo de Las Vegas en septembre 2010 et commercialisé dès 2011. Le fondateur d’Inventist va améliorer le concept de la gyroroue avec le système des cale-pieds autour de la roue. La société Inventist exploite officiellement le brevet déposé par les français depuis 2012.

Malheureusement, il n’y a pas de gyroroue Made in France.

 

Skateboards

Evo-Spirit

Evo-Spirit existe depuis 2008 soit la préhistoire à l’échelle de la mobilité électrique.

La société, fondée par Greg Nicholls, a commercialisé plus d’une vingtaine de modèles. Certains modèles ont eu plus ou moins de conception en interne, mais depuis quelques années, ils ont développé leur propre gamme.

Elle emploie l’équivalent de 4 personnes à temps plein, et travaille avec plusieurs prestataires.

La conception est maintenant réalisée en France. Les batteries sont aussi made in France, à base de cellules Samsung faites en Corée du sud, mais avec un assemblage dans une usine partenaire dans le sud de la France, et surtout avec un BMS conçu spécialement pour leurs skates, avec toutes les fonctions de sécurité possible. L’assemblage des packs batteries sur les skates dans leur atelier, et un contrôle qualité poussé est réalisé avant toute expédition.

En 2020, Evo Spirit a sorti une innovation importante pour ses skates électriques : une gamme de skate avec plateaux flex ET batteries amovibles.

Ils ont développé un plateau 100 % bambou composé de 7 plis et mesurant 107 cm * 28 cm pour obtenir du flex.

Pour ne pas limiter le flex du plateau, ils ont choisi de créer un bloc contrôleur et un bloc batterie compact et séparé. Ce bloc batterie est interchangeable, il permet de remplacer la batterie facilement et sans outils. Vous pouvez investir dans une deuxième batterie et la transporter dans votre sac à dos lors de vos sorties en skate électrique, pour un maximum d’autonomie.

Evo Spirit a aussi fait partie des premiers fabricants à prendre en compte la réglementation française en mettant en place un version EDPM bridée à 25 km/h.

Cette gestion locale permet un service haut de gamme :

  • Conseils et renseignements : Leur équipe de riders passionnés promet une réponse à toutes les questions et besoins 7 jours sur 7, par téléphone, email, messenger…
  • Atelier : Leur atelier de réparation est en France, à La Baule (44), et ils ont toutes les pièces détachées en stock pour assurer les réparations dans les meilleurs délais.
  • Garantie : La garantie sur les skates électriques est de 2 ans, y compris sur les batteries. Rares sont les marques à garantir les batteries 2 ans.

Plus d’infos sur : https://www.evo-spirit.com/

 

Drive Your Board

Drive Your Board est la petite nouvelle : société innovante sur la scène française créée en 2018 par deux parisiens : Christophe CHARVOLIN (sur la partie commerciale) et Randy BOMOLO (ingénieur en électromécanique).

Drive Your Board sort DYB, un skateboard électrique pour rideurs urbains, avec des composants triés sur le volet alliant performance, facilité d’utilisation et modularité. Un produit développé avec une première : un garagiste connecté embarqué couplé à des services 100 % Français.

Le garagiste connecté disponible sur votre smartphone pourra identifier n’importe quel incident électronique. Le produit reste modulaire et permettra à n’importe qui de personnaliser et surtout réparer sa board très facilement. Un produit : urbain, français, plus écologique mais surtout économique.

Drive Your Board, définitivement Frenchy :

  • L’équipe est entièrement française pour un produit entièrement pensé et développé en France : contrôleurs moteurs, application mobile, boîtiers… La société souhaite connaître ses produits sur le bout des doigts, c’est leur priorité pour apporter un produit complet et made in France.
  • L’application mobile est aussi développée en France par leurs soins ;
  • Les boîtiers, pardon les “enclosures” (pour les puristes :D) sont réalisés en France ;
  • la planche du skateboard électrique est fait sur mesure par l’un des board shapeur français les plus talentueux : Seven Suns Longboards. Une planche définitivement réactive, flex, joueuse mais aussi ultra légère grâce à sa composition de bamboo et de fibres de verre/carbon ;
  • les roues sont réalisées sur mesure pour DYB en France avec une recette mystérieuse pour garantir : absorption, réactivité en virage, gain d’autonomie et résistance à la chaleur ;
  • l’assemblage de l’ensemble des composants est réalisé en France.

L’app DYB en action, l’utilisateur pourra contrôler en temps réel l’état de sa planche et la réparer en un clin d’oeil grâce à la modularité des boîtiers.

L’ensemble des services associés à DYB sont basés en France sur Paris (75) : conseils commerciaux, essais gratuits de DYB, réparations et stock des pièces détachées.

Les photo concerne des prototypes, des modifications ont encore lieu sur les roues et le design

Pour résumer, depuis 4 ans, l’équipe Drive Your Board prépare un produit avec des partenaires clés comme Seven Suns Longboard et une technologie mûrement développée. Elle veut soigner ses premiers clients avec ses services de proximité couplés avec un produit modulaire et facile d’entretien.

La sortie de DYB est prévue pour novembre 2020 et vous pouvez réserver votre essai gratuit sur https://driveyourboard.com

Plus d’infos sur : https://driveyourboard.com/

 

Overion

Overion est une petite structure (EIRL) créée en février 2016 par Yann Le Brigand.

La société est née suite à un changement volontaire d’orientation professionnelle après 12 ans de commerce et bureau d’études chez Suez Environnement. Titulaire d’un master environnement et éco-conception, passionné d’aéromodélisme, la passion des skates électriques l’emporte, et l’aventure démarre :

  • un 1er longboard électrique en 2008 ;
  • un 1er mountainboard électrique en 2012 ;

et ces engins sont toujours opérationnels !

Yann se considère et s’est qualifié lui-même officiellement d’artisan donc, au travers de son entreprise, c’est de l’artisanat de petites séries.

Les opérations réalisées en France sont :

  • Conception ;
  • Réalisation des systèmes de motorisation complets hors moteurs ;
  • Réalisation des boîtiers , connecteurs spécifiques, pcb , électronique spécifique ;
  • Réalisation des decks (gamme ultimate) ;
  • Assemblage ;
  • Vente et promotion ;
  • SaV.

Les moteurs, batteries et contrôleurs sont réalisés en Asie mais moteurs et batteries proviennent d’un cahier des charges Overion et sont donc spécifiques.

Overion réalise toute la production des éléments spécifiques mentionnés ci-dessus et ne fait appel à aucun sous traitant.

Au total environ 60 skateboards électriques ont été produits tous modèles confondus, l’essentiel des ventes se concentrant sur les parties destinées au DIY (Do It Yourself pour les amateurs qui veulent fabriquer leurs propres skateboards).

Différents partenariats sur des produits et/ou concepts ont vu le jour avec d’autres sociétés et/ou passionnés, notamment Lacroix boards, X-shape, Amadride, et Claude Corpechot.

Claude, pour qui ce hobby est devenu très chronophage, pourrait transformer cette activité de passionné en micro-activité.

Un peu déçu par la fiabilité de modèles grand public, il recherchait quelque chose de plus robuste et s’est tourné vers les mountainboards Overion. De client il est devenu “partenaire” sur la conception et la fabrication de 2 boîtiers pour batterie et électronique : la #BatCase et la #SpeedBox.

Toujours à la poursuite de l’innovation, les nouveaux boîtiers #BatCase pour les batteries et #SpeedBox pour l’électronique viennent juste de sortir !

Plus d’infos sur : https://www.overion.fr/

 

Merci aux sociétés Smolt & Co, Evo Spirit, AirLab industrie, TROTTIX, SpeedTrott/Gyromax, Globe3T, Overion, Drive Your Board d’avoir répondu à nos questions !

N'oubliez pas de soutenir l'ANUMME en adhérant !

François Deslandes

Architecte système d'information / Habite à Paris / La trot est mon moyen de locomotion principal / Président de l'ANUMME

Une pensée sur “Made in France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *